logo_artisan.gif
 

 

 

Géothermie 

Le chauffage thermique fait parti des énergies renouvelables.

Issu du sol dont il puise la chaleur pour la restituer à l'intérieur de la maison, le chauffage géothermique présente des avantages et des performances remarquables. 

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur (PAC) ?



La pompe à chaleur géothermique prélève la chaleur contenue dans le sous-sol , augmente son niveau de température et restitue une chaleur plus élevée dans votre habitation.
Pour fonctionner, le compresseur de la pompe à chaleur géothermique doit être entraîné par un moteur électrique. Ainsi, une pompe à chaleur géothermique bien dimensionnée (avec un bon coefficient de performance) permet d'économiser jusqu'à 60% de votre facture de chauffage, si l'on compare l'installation à celle d'un chauffage électrique conventionnel.
Pour un kilowattheure d'énergie électrique consommé, il restitue trois à quatre kilowattheures de chaleur pour votre logement.
Cette installation a également l’avantage d’être non polluante. La transformation de l’énergie géothermique ne rejette pas de gaz à effet de serre, contrairement aux énergies fossiles comme le pétrole ou le gaz.

 

Capter les calories

Plusieurs types d’installations sont possibles en fonction de l’environnement direct de l’habitat. Les capteurs enfouis horizontalement dans le sol de votre jardin, à environ 80 centimètres de profondeur, ou verticalement, plus profondément, jusqu’à 100 mètres de profondeur, permettent d’extraire la chaleur souterraine et de la transformer via la pompe à chaleur.

geothermie


Les capteurs horizontaux permettent une installation à moindre coût, mais ils nécessitent une grande surface de pose (1,5 à 2 fois la surface à chauffer). Par exemple, pour une maison de 150 m2, le capteur occupera entre 225 et 300 m2 de votre jardin.
Il s’agit de tubes de polyéthylène ou de cuivre gainés de polyéthylène qui sont installés en boucles enterrées horizontalement à faible profondeur (de 0,60 m à 1,20 m). Dans ces boucles circule en circuit fermé de l'eau additionnée d'antigel ou le fluide frigorigène de la pompe à chaleur (selon la technologie employée)

 

Les capteurs verticaux sont constitués de deux tubes de polyéthylène formant un U installés dans un forage (jusqu'à 80 m de profondeur) et scellés dans celui-ci par du ciment. On y fait circuler en circuit fermé de l'eau additionnée de liquide antigel.
La capacité d’absorption calorifique moyenne d’un capteur vertical est d’environ 50 W par mètre de forage, il faut donc souvent utiliser deux ou plusieurs capteurs qui doivent être distants d’au moins une dizaine de mètres. Ainsi, deux sondes géothermiques de 50 m de profondeur conviennent pour chauffer une maison de 120 m2 habitables.

Les capteurs verticaux sont plus délicats à poser.


 Il est nécessaire de faire appel à une entreprise de forage qualifiée et de respecter les procédures administratives concernant la protection du sol.

Distances à respecter dans le cas d'une installation d'une sonde géothermique

distances a respecter pour la geothermie
 
© 2019 Plombier marseillan Granet, chauffagiste, énergies renouvelables